Exclu par l’arbitre tunisien: La CAF pourrait réhabiliter Pitroipa pour la finale

Pitroipa

La Confédération africaine de football (CAF) va visionner l’action litigieuse ayant occasionné l’expulsion de l’attaquant burkinabé, Jonathan Pitroipa, lors de la demi-finale contre le Ghana, selon un reporter de la chaine Canal Plus.

La CAF a décidé de visionner la faute, a dit le journaliste de la chaîne française qui a interrogé l’attaquant du Burkina Faso à la fin de la rencontre.

Les Etalons du Burkina Faso joueront dimanche la finale de la CAN 2013 contre le Nigeria après leur victoire aux tirs au but (3-2) contre les Black Stars du Ghana.

A la fin du temps réglementaire et des prolongations, les deux équipes étaient à égalité 1-1. C’est la première finale de Coupe d’Afrique des nations pour le Burkina Faso qui jusque-là n’avait disputé qu’une demi-finale en 1998 chez lui.

Dans la première période des prolongations du match Burkina Faso-Ghana, l’arbitre tunisien Slim Jedidi a plutôt vu une simulation de Pitroipa en lieu et place d’une faute du défenseur ghanéen, John Boye.

Pour ce geste, l’attaquant bukinabé a écopé d’un second avertissement synonyme d’exclusion et de suspension pour au moins une rencontre, celle de la finale de dimanche contre le Nigeria, vainqueur du Mali, 4-1.

Avec la décision de la CAF de visionner l’action de jeu, l’attaquant des Etalons garde un espoir de se voir réhabiliter et prendre part à la première finale de CAN de l’histoire du football burkinabé.

Lors des matchs de poule, l’instance dirigeante du football africain avait décidé de renvoyer un arbitre égyptien qui avait sifflé une faute inexistante ayant changé le résultat d’un match.

Publié par Babacar SECK, le 7/02/2013, à 13:00 GMT
L'Actualité internationale en Vidéo
Réagir à cet article avec facebook

Réagir à ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, il peut également entraîner votre bannissement total du site