Inondations : Macky Sall va continuer la visite des localités affectées

Macky 3

Le président Macky Sall, en déplacement vendredi à Niaga (Rufisque), a promis de poursuivre, dans les semaines à venir, ses visites dans les localités de la banlieue dakaroise affectées par les inondations.

« [...] Permettez-moi de dire aux populations des zones inondées, qui ne m’ont pas vu aujourd’hui et qui vivent ce calvaire, que je leur donne rendez-vous dans les prochaines semaines et les prochains mois », a dit M. Sall lors d’une visite dans plusieurs localités de la région de Dakar affectées par les inondations.

Il faisait notamment allusion aux quartiers Wakhinane Nimzath, Médina Gounass, Yeumbeul Nord, Yeumbeul Sud et d’autres localités de la banlieue dakaroise. Vendredi, avant Niaga, le président Sall a visité des quartiers inondés à Grand-Yoff.

En compagnie du Premier ministre Abdoul Mbaye, de quelques membres du gouvernement et de techniciens des ministères concernés par les inondations, il a visité des ouvrages d’assainissement au Centre de formation professionnel et technique Sénégal-Japon (Liberté VI), à Dalifort et Malika.

Il est aussi allé dans la communauté rurale de Tivaouane-Niaga, dans le département de Rufisque, où le gouvernement est en train de construire 2.000 logements sociaux pour reloger des familles victimes des inondations.

A Tivaouane-Niaga, il remis les clés de leur maison à des bénéficiaires de ce programme de construction de logements.

Partout où il est passé, le président Macky Sall a été accueilli par des foules de militants et de sympathisants, qui scandaient son nom, en présence d’un important dispositif sécuritaire constitué de policiers et gendarmes.

« Aujourd’hui, je suis venu ici parce que je suis conscient des difficultés que vous vivez. Je suis venu ici parce que aussi je suis sensible à vos souffrances », a-t-il dit lors de la visite.

« Et je mesure la douleur des populations à chaque fois qu’il pleut », a-t-il affirmé, déclarant partager « la détresse de celles des familles qui n’ont plus de toit pour abriter leur progéniture ».

Le chef de l’Etat dit aussi comprendre et partager « la douleur et la détresse » des sinistrés, mais aussi leur « impatience » de trouver un logement adéquat, loin des endroits inondés.

« Je partage votre détresse et votre douleur. Je comprends également l’impatience parfois. Mais je suis ici pour ce qui a été déjà fait. Et ce qui a été fait – je dois le dire – est réconfortant », a-t-il souligné.

SG/ESF

Publié par Tidiane Thiam, le 17/08/2013, à 9:36 GMT
L'Actualité internationale en Vidéo
Réagir à cet article avec facebook

Réagir à ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, il peut également entraîner votre bannissement total du site