Marseille, 2ème victoire: Payet et Gignac buteurs face à Evian de Sougou

OM 1

Pour sa première dans son nouveau Vélodrome presque entièrement couvert et terminé, Marseille a battu l’Evian-TG (2-0) et a confirmé sa victoire inaugurale face à Guingamp (3-1).

Gignac a ouvert le score dans un Vélodrome bouillant. (L’Equipe)
Garnies de 48 000 spectateurs, les nouvelles tribunes couvertes (Ganay et virage Nord) ont résonnées des chants de supporters. Et des cris de joie, aussi. Vainqueur en ouverture à Guingamp (3-1), Marseille a confirmé devant les siens face à l’Evian-TG (2-0). Par deux fois, Jonathan Mensah a pris le bouillon. A la 16e, Gignac s’est joué de lui grâce à un bel enchaînement contrôle-crochet du droit puis frappe tendue du gauche. A la 66e, c’est Payet qui lui a cassé les reins avant de battre Laquait.

Diawara est bien de retour !

Au-delà de la victoire et du score, l’OM pourra se réjouir d’avoir gardé son but inviolé. A la recherche de solidité, il s’est appuyé ce samedi sur un duo Nkoulou-Diawara rassurant. Le second nommé, préféré à Mendes, monte en puissance. «J’ai plus de repères désormais à ce poste. J’ai mis longtemps à revenir de ma blessure mais j’ai enfin retrouvé mon agressivité», expliquait-il cette semaine. Il a parfois apporté le surnombre devant et aurait pu marquer sur une tête finalement captée par Laquait (58e).
Marseille a tout de même besoin de travailler afin de trouver son rythme de croisière. Souvent bousculés par l’Evian-TG, les hommes de Baup laissent trop d’espaces entre les lignes. Le non-match d’Imbula, blessé en tout début de rencontre à la cheville droite, a perturbé les joueurs locaux. Benezet (centre-tir sauvé par Mandanda à la 13e), Bérigaud (trop court sur un centre de Bertoglio à la 60e) ou Nsikulu (frappe joliment sortie par Mandanda, 87e) auraient pu gâcher la première de l’OM devant son public. Mais sans Sagbo (parti à Hull) ni Khalifa (recruté par Marseille mais absent ce samedi), l’ETG a trop peu de poids offensif…
«On ne remplace pas deux joueurs qui pèsent 19 buts comme ça. (…) Si ça continue dix matches, on pourra s’inquiéter», avouait Pascal Dupraz dans nos colonnes ce samedi. Cela ne fait que deux rencontres, mais c’est déjà beaucoup pour une équipe qui cherche à assurer son maintien le plus vite possible.

Publié par Jules KANE, le 17/08/2013, à 18:47 GMT
L'Actualité internationale en Vidéo
Réagir à cet article avec facebook

Réagir à ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, il peut également entraîner votre bannissement total du site